© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

    RÉFLEXES ARCHAÏQUES? MAIS QUELLE DRÔLE DE CHOSE !!! ...

    QU'EST CE QU'UN RÉFLEXE ?

    Les réflexes archaïques sont des mouvements automatiques (donc involontaires) déclenchés par des stimulus spécifiques.

    Les réflexes archaïques sont encodés génétiquement et programmés en tout être humain. Ils sont la base de notre motricité volontaire.

    Les premiers réflexes apparaissent in-utéro : phase d’émergence.

    Ils se développent tout au long de la grossesse pour être à leur apogée lors de la naissance, aidant ainsi le bébé à avancer dans le canal utérin : phase d’activation.

    Durant les premières années de l’enfance, chaque réflexe arrive à un plein degré de maturation qui lui permet de se fondre dans le schéma moteur volontaire : phase d’intégration.

     

    Testés par les pédiatres, leur présence à la naissance est le signe d’un bon développement neurologique.

     

    MAIS À QUOI SERVENT-ILS?

    Leurs rôles :

    • Protection et survie :

    Face à une certaine stimulation, le bébé va réagir de manière automatique dans sa motricité involontaire afin de se protéger le mieux possible (suivant les possibilités motrices des réflexes) pour continuer à vivre.

    • Développement neuronal du cerveau :

    A la naissance, notre système nerveux n’est pas encore pleinement mature.

    toutes les parties du cerveau sont présentes mais elles ne sont pas encore pleinement connectées les unes aux autres.

    les gestes du bébé sont très saccadés et non coordonnés.

    Les mouvements réflexes et rythmiques permettent de créer des connexions neuronales entre les différentes parties du cerveau.

    Les réflexes sont les bases fondamentales neurologiques de tout être humain, lui permettant d’accéder à un plein développement moteur, émotionnel et cognitif.

     

    POURQUOI EN PARLER ?

    • A titre préventif : afin que les jeunes parents soient informés de l’importance de porter leurs bébés, de les bercer, de les laisser libre de leur motricité au sol sur une couverture. Ils auront ainsi toutes les chances de bien développer leur système nerveux. Un bébé privé trop longtemps de mouvements ou installé précocement dans des postures (maxi cosi, youpalas, transats…) risque de ne pas terminer la maturation complète de ses réflexes.

     

    • A titre curatif : Au vécu de certains évènements « traumatiques » pendant la grossesse ou dans la tendre enfance, des réflexes peuvent ne pas se développer, d’autres peuvent rester actifs et gêner la suite du développement psychomoteur.

    Des compensations vont se mettre en place, accompagnées de difficultés : lenteur de travail, concentration, organisation, manque d’autonomie, de confiance en soi, agitation, hypersensibilité, mouvement de bouche lors d’activités motrices fines des mains, difficultés d’élocution, énurésie…

    Ces compensations peuvent aboutir à des troubles des apprentissages (Dys, TDA), du comportement, du spectre autistique etc…

     

    Victime d’un choc traumatique à l’âge adulte, nos réflexes primitifs jusqu’alors intégrés peuvent se réactiver,nous empêchant alors de retrouver notre état d'équilibre intérieur.

    Des méthodes d’intégration des réflexes peuvent aider enfants et adultes à maturer leurs réflexes et à accéder à leur plein potentiel.